Voici les commentaires reçus pour la belle Jess autour d’un dĂźner trĂšs sympa il y a quelques jours.

Jess, superbe blonde à la jolie coupe carrée de 28 ans, venue avec son mentor et son chéri (merci à vous deux messieurs pour votre confiance)

Entourée de 3 hommes. Thierry, Stéphane et Christophe et de moi aux cuisines (je fût aidé), Jess a aimé cette soirée, souhaite sûrement revenir et souhaite lire nos ressentis.

Christophe :

«  »Une delicieuse soiree,  Jess est superbe, une peau velouté  et une lascivite aphrodisiaque.  Nous avons pris notre temps et badiner en dinant à renforcer le plaisir ! »

Z :

« Une frustration totale devant cette fille à la peau si douce, au rire si franc et au cul dantesque !!! »

Stephane :

« Epuisé, je suis reparti é-pui-sé !! »

 

Le gĂąteau au chocolat :

« Moi aussi, j’ai Ă©tĂ© gangbanguĂ©, j’ai adoré ».

 

Merci à vous tous, mais surtout à elle et son chéri.

Voici le compte-rendu de TBR de sa soirée en notre compagnie et avec Jess notamment. Bonne lecture.

Z.

 »

Arrive la somptueuse Jess accompagnĂ©e de ses deux hommes. Elle est yeux bandĂ©s, le concept est qu’elle nous Ă©coute parler et se laisse caresser encore habillĂ©e. Elle a une ravissante chemise blanche avec dĂ©colletĂ©, jupe taille haute en soie noire descendant jusqu’aux genoux en fuseau. Elle m’arrive Ă  la gorge. Elle est fĂ©line, avec des mensurations allĂ©chantes.

On est tous au rdc et on tourne autour d’elle. On lui propose une coupe de champagne, elle reste sans alcool ce soir. Moi je prends ma coupe, lui caresse ses belles fesses au-dessus de sa jupe, puis je devine de somptueux ses seins encore cachĂ©s. J’adore son soutien-gorge de  dentelle que je sens sous mes doigts presque engourdis.

On descend tous ensemble au sous-sol pour passer au diner. On lui dĂ©bande les yeux, au moment oĂč les plats arrivent.

On a l’entrĂ©e un potage potimarron,

On est libre Ă  tout moment de se lever pour aller caresser la demoiselle.

Puis le plat principal arrive, c’est du riz avec noix de saint jacques en sauce, ça va c’est pas mal.

Avant de commencer le plat chaud, Z enlĂšve le soutien-gorge de Jess, c’est une trĂšs belle initiative, il nous vole la vedette et nous montre qu’on peut attaquer plus. On mange. Entre deux saint jacques je me lĂšve, lui caresse le cou, elle continue de manger, et ne se laisse pas dĂ©concentrer, elle a l’air d’apprĂ©cier. Je glisse alors mon autre main sous sa chemise, remonte palper sa poitrine ferme douce et chaude, c’est agrĂ©able. Je reste lĂ  30 secondes, et retourne m’asseoir continuer mon plat, j’adore !

 

C’est l’heure du dessert, Z nous fait remarquer qu’on a fait l’erreur de mettre Jess en bout de table et qu’on aurait dĂ» la mettre au milieu de nous pour pouvoir la caresser plus facilement.

Jess remonte pendant qu’elle est en haut. Z nous dit que le temps presse et que le dessert sera servi lors de l’action, et nous invite Ă  nous prĂ©parer dans le salon.

Quand Jess revient on l’accueille et on commence Ă  la dĂ©shabiller.  Pendant qu’elle se fait dĂ©shabiller, je lui caresse les fesses, et je suis le premier Ă  voir sa chatte, je la doigte un peut sans la lĂ©cher car elle est debout. Rapidement elle suce deux queues sur un des deux lits. Moi je reste habillĂ© et j’attends car je sais qu’il y a beaucoup de temps. Chris est le premier Ă  enlever sa queue de la bouche de Jess , et lui baise la chatte, elle est allongĂ©e sur le dos, lui est excitĂ© comme un lapin qui dĂ©couvre l’acte sexuel.

Je dĂ©cide de me dĂ©shabiller en gardant mon boxer. Je juge le timing, et quand il y a un crĂ©neau je m’approche d’elle, et lui demande de regarder ce qu’il y a dans mon boxer, elle y plonge sa main pour choper ma queue dure et me suce trĂšs bien.

Je lui demande Ă  l’oreille si elle avale ou si il faut se retirer, car elle me fait monter vite elle rĂ©pond presque sans que je l’entende ‘ c’est bon tu peux la laisser’ alors je la laisse, elle continue Ă  me sucer dĂ©licatement m’avale comme si ne rien n’était, tout en continuant  frĂ©nĂ©tiquement son va et vient avec sa bouche de belle suceuse.

 

Je passe ensuite Ă  l’arriĂšre, elle est Ă  quatre pattes et je la chevauche ( pas de sodomie) elle a un dos fĂ©lin, j’adore, je lui fait claquer les fesses et j’ai un bon rythme. Je bande comme un taureau tellement elle m’excite.

A un autre moment je me glisse sous elle, pour me mettre allongĂ© sur le dos elle est assise face Ă  moi je la vois d’en bas avec ses beaux seins qui me chevauche, lĂ  je sens que ma bite commence Ă  faiblir, ce n’est pas le meilleur moment de la soirĂ©e, puis je me retire. Evidemment pendant toute ce moment elle suçait un autre.

Un peu plus tard je suis de nouveau motivĂ© et je lui propose de quitter le lit et essayer la chaise de gynĂ©co, elle s’y met, me suce un peu pour me faire durcir, et je me mets entre ses cuisse, je rentre dans elle la fait claquer avec force, mais ce n’est pas vraiment confortable car je suis debout sur la pointe des pieds. On ne peut pas baisser cette chaise pour mieux baiser.

 

Je vais me prendre une douche, il y a encore plein de temps, je profite vraiment de cette soirĂ©e, la fille c’est la premiĂšre fois qu’elle fait ça et c’est ouf le nombre de bites qu’elle se prend ! Elle parait tellement jeune et tellement douĂ©e!

Elle est dotĂ©e des fesses musclĂ©es, c’est une bombe, une fusĂ©e, un avion de chasse qui nous fait perdre tout notre kĂ©rosĂšne !

Puis son maitre lui demande de se mettre dans une salle, l’allonge et fait passer ses jambes de l’autre cĂŽtĂ© du mur par une fenĂȘtre, on voit ses deux jambes ouvertes vers le haut, elles sont attachĂ©es Ă  gauche et Ă  droite. Elle est allongĂ©e sur le dos de l’autre cĂŽtĂ© du mur, et lĂ  encore chacun passe y compris moi je lui mets encore une bonne raclĂ©e,  une telle raclĂ©e que je suis obligĂ© de partir avant de dĂ©charger tellement mes muscles du dos et des jambes sont transis. Un peu plus tard quand elle est encore en train de se faire prendre, je vais la voir dans la salle et elle me suce. Elle est vraiment dĂ©licieuse cette Jess.

On est proche de la fin, son maitre me propose de la prendre encore une fois sur un canapĂ©, je me la reprends, elle gĂ©mit vers la fin, je suis trĂšs Ă©nervĂ©, fout de rage, je mets toute mon Ă©nergie. Putain c’est bon.

Je vais me reprendre une douche, puis revient, il est 23h les hommes se rhabillent, moi je suis propre et douchĂ©, elle est allongĂ©e sur le ventre nue, je m’allonge dessus on fait un cĂąlin, c’est trĂšs agrĂ©able, puis on papote un peu. Je m’allonge plus loin dans le lit sur le dos en la regardant, je lui demande de me sucer gentiment, ce qu’elle fait avec une grande dĂ©licatesse, ouauw ce n’est pas tous les jours que j’ai une lionne Ă  mes commandes qui soit aussi coopĂ©rative, c’est fort plaisant, j’adore, quand j’ai eu ma ration, je la remercie, me rhabille et c’est la fin de soirĂ©e.

Tout le monde se retrouve Ă  l’extĂ©rieur, et chacun part de son cotĂ©,  elle avec ses deux hommes en voiture ils ont 1h pour rentrer chez eux. Chris part aussi  dans sa voiture vers Neuilly, un autre part vers la station de la ligne 3 la plus proche moi je pars Ă  pieds vers la station 9 Robespierre.

A minuit je suis chez moi, et trĂšs satisfait de cette soirĂ©e. Je revois les photos de l’annonce, et oui la fille que j’avais Ă©tait bien elle : tatouage sous forme de collier sous les seins et collier avec deux cƓurs autour du cout. J’ai passĂ© une excellente soirĂ©e, mĂ©morable, qui restera longtemps dans mes mĂ©moires.

 

TBR »

Download Premium WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
udemy paid course free download
download samsung firmware
Download WordPress Themes
online free course

4 réponses

  1. J’aimerais ĂȘtre dans la peau de Jess, mais placĂ©e entre plusieurs hommes plutĂŽt qu’en bout de table, l’idĂ©e de Lucien : sur la table oui.
    Bravo Jess, tu es une bonne petite salope, comme les hommes apprécient.
    Bravo Ă  Z pour l’organisation. Bisous.

  2. C’est presque un sacrilĂšge d’avoir placĂ© la miss en bout de table ! Sa place Ă©tait sur la table Ă  la porter de toutes les mains et de toutes les bouches…. et de toutes les fourchettes aussi :p

    Lucien

  3. waouh

    on adore ce genre de rĂ©cit pour nous conter ce que nous n’avons pu honorer. cela contribue au succĂ©s de GB & de Z, car au dela du pendant, il y a l’avant & l’aprĂ©s

    @ vous lire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *