Petit éclaircissement concernant les rapports sans préservatif

Chers amis. J’ai reçu pas mal de sms me demandant si l’évent de Vendredi se pratiquait sans préservatif. A cause de l’ambiguité d’un des points ci-dessous.

C’est l’occasion pour moi de rappeler une règle simple dans nos événements. NOUS N’ORGANISONS PAS D’EVENEMENTS SANS PRESERVATIF. Nous en avons organisé quelques uns il y a quelques années de cela pour l’expérience et celle ci n’a pas été concluante. Je la déconseille à tout un chacun.

Nous ne portons aucun jugement de valeur concernant la sexualité des uns ou des autres, mais en tant qu’organisateur, je suis responsable de ce qui peut arriver dans les événements que j’organise.

Si vous vous cassez une jambe chez moi, je suis responsable. Si vous vous faîtes voler, je suis responsable. Si vous attrapez une mst sans un minimum de prévoyance de ma part, je suis responsable ne serait ce que moralement.

A ce jour, je ne suis pas du tout convaincu par les auto tests vendus en pharmacie ou par internet. Ces tests à ma connaissance ne dépistent que le virus de l’HIV. Rien concernant les nombreuses autres mst attrapables très (trop)facilement. C’est une garantie que je ne peux offrir ni aux femmes, ni aux couples, ni aux hommes. Chacun d’entre vous ayant une sexualité plus ou moins débridée et n’étant pas au courant de la sexualité de chacun d’entre vous… Certains mariés ou en couple, bref, vous aurez compris ma frilosité concernant ce point bien précis. Votre confiance est le plus gros actif de Z Machine. J’essaie de faire en sorte que cela perdure le plus longtemps possible.

Chacun est libre de pratiquer sa sexualité comme il l’entend, en étant responsable de lui même et de ses partenaires. En tant qu’organisateur professionnel, payé par vous et pour vous, il y a quelques règles à respecter. 

A titre personnel, au delà de l’excitation bien compréhensible que cela procure, je vous invite à toujours  utiliser un préservatif avec des personnes que vous ne connaissez que peu. Ne faîtes confiance à personne et surtout pas à un auto test dont la seule certitude est de vous dire : « il y a XX jours, vous étiez sain », le test étant de plus en plus brouillon à mesure que l’on approche de la date du test. Aucun organisateur ne peut vous garantir quoique ce soit concernant la sérologie des partenaires qu’il pourrait vous présenter. Lorsque le thème même de l’événement tourne autour de la pratique sans préservatif, l’organisateur ou le club est totalement responsable et ne pourra se tourner vers le libre arbitre de chacun.

J’espère avoir éclairci ce point et vous avoir convaincu.

21 commentaires

  • kriskatan Reply

    venant de Zoher qui connait pertinament ceux de ses habitues qui systématiquement profitent de la moindre occasion pour pénétrer une femme sans préservatif et/ou de changer d’orifice sans changer de préservatif, je pense que cet article n’est rien d’autre qu’une mascarade!

    • Z Reply

      Ca c’est fort. Et bête. Et injuste.

      A chaque fois que nous avons constaté qu’un homme a tenté de tricher, il s’est fait renvoyé sur le champ et blacklisté à vie. Je vous invite à relire cet article datant de quelques mois où nous avions eu un souci avec Guillaume.
      http://www.gangbangshards.com/2018/12/03/des-fois-cela-se-passe-super-bien-et-des-fois/

      La plupart de mes collègues n’auraient pas validé votre commentaire kriskatan. Moi je le fais.
      Si vous avez un souci particulier avec moi, une mauvaise expérience, n’hésitez surtout pas à me contacter et à clarifier le malentendu.
      A vous lire
      Z.

  • Z Reply

    Reçu un mail d’une coupeuse de tête (elle se reconnaîtra). Je le mets dans les commentaires.
    Merci en tous cas à tous de donner votre avis sur la question, cela nourrit ma réflexion
    Bonne lecture

     »
    Il n’existe pas de risque ZERO… Le fellation n’est pas une pratique sans risque.

    Le risque de transmission VIH est présent, même minime (on peut toujours recevoir du liquide pré-séminal dans la bouche….) Ce risque est augmenté si lésions sur le sexe (syphilis, blennorragie…) ou dans la bouche du suceur (soins dentaires récents, candidose, angine…..etc).

    Contrairement a ce que j’ai pu lire dans les commentaires, le chancre peut être très peu visible, les lésions syphilitiques ne sont pas toujours localisées sur le sexe… Pensez a la pipe… on peut trouver des lésions syphilitiques dans la bouche, col utérin, anus, vagin….etc etc.. (êtes-vous nombreux a inspecter la bouche d’un partenaire ou le vagin avant d’y glisser votre sexe ou langue ???)

    La syphilis ne se manifeste pas toujours comme des lésions dégueulasses, on peut observer une petite lésion ressemblant a un petit bouton quelconque…

    Pour le Papillomavirus (HPV), virus responsable des condylomes (et cancer du col, cause importante de mortalité chez les femmes dans le monde). Ces vaccins sont recommandés, non obligatoires et la couverture vaccinale est faible… Le français a du mal avec les vaccins… (20% des filles vaccinées, et pas de compagne prévue pour les garçons en France, contrairement a d’autres pays).

    Beaucoup de femmes observent les pénis avant de les prendre en bouche…. Protégez-vous ! »

  • climax95 Reply

    je ne pensais pas au HIV mais plus aux autres MST qui peuvent se transmettent par simple fellation. Si on ajoute a ça le fait de partager une fellation multiple, je me dit que cela ne fait qu’augmenter les risque, surtout si il y a éjaculation buccale.

    J’avoue que pour la moment, c’est ce qui m’a empêché de sauter le pas pour participer aux événements proposés. Je ne sais pas si certaines femmes demandent a ce que la fellation soit également protégé. Je ne l’ai jamais vu indiqué en tout cas.

    • Z Reply

      Cela arrive régulièrement des fellations avec préservatif, il suffit juste de le demander.

  • cple4bull Reply

    Pour ce qui est du HIV, le risque de contamination par fellation est zéro, même si l’homme éjacule. Pour la syphilis, la muqueuse buccale peut être contaminée par um chancre actif dans le pénis (mais c’est excessivement rare, le chancre dure peu de temps e, généralement, c’est ce qui amène qqun à voir um médecin et se soigner). En tout cas, tout se règle avec un mois d’antibiotiques. Pour ce qui est do HPV, les femmes libertines sont presque toutes vaccinées aujourd’hui. Les autres MSTs sont facilement controlables.
    N’importe quel infectologiste peut confirmer, à moins qu’il ne soit em croisade contre le mode de vie libertin… Mais dans ce cas l’opposition est morale, non médicale.

  • blackmarco Reply

    Climax95

    Le risque par fellation est quasiment impossible si l’homme n’éjacule pas ou bien si il n’a pas de plaie. Le risque zéro n’existe pas, même avec un préservatif.

  • climax95 Reply

    Et qu’en est il des fellation sans préservatif ? La aussi il y a un risque pour madame mais également pour les hommes qui passent derrière quelqu’un d’autre.

  • Plan B Reply

    Mais du coup vous n’avez jamais eu de retour des couples ou d’hommes seuls sur d’eventuelles ist attrapées lors de Gb ou Bk ? Je me suisntoujours posè la question de la gestion des fluides corporels, meme avec protection. Losque qu’une femme suce un homme sans preservatif lors d’un Gb, il y a un risque ?

  • kivodul Reply

    J’ai juste une question car je vois tout de meme enormement de pratiques de tes soirees ou les femmes prennent le sperme en bouche ou avalent carrement, certaines sont meme là rien que ce plaisir. Mais du coup quid de la protection pour elles ? elles prennent juste le risque et puis c’est tout ?

    • Z Reply

      Oui. Ce n’est pas faute de les avoir alertées. C’est un risque que certaines femmes souhaitent prendre, comptant sur les probabilités j’imagine.
      Je travaille dessus en tous cas. Il est fort possible qu’à terme, j’arrête d’organiser des gokkun. La decision n’est pas encore prise, mais je pense que ce sera la seule qui sera cohérente avec la décision de ne pas organiser sans préservatif.

  • herssant78 Reply

    Bonjour,

    Effectivement vous avez raison. Par exemple il y a des IST qui se voient comme la blennorragie. Quelqu’un qui à la blennorragie çà se voit de suite (éruption cutanée au bout d’un semaine après infection). En revanche, me concernant j’avais attrapé une chlamydia lors d’un gang gang no capote (çà ne pouvait être que là) et je ne l’ai su que lors d’un dépistage car je n’avais aucun signes visibles. c’est pas bien méchant mais avec ma partenaire de l’époque c’était du coup 3 semaines d’antibiotiques chacun et baise avec préservatifs pendant ces 3 semaines pour ne pas créer de surinfection. La Chlamydia est totalement invisible en général et créer des fausses couches chez la femme. çà va ensuite jusqu’à la stérilité pour l’homme et la femme. Disons que la baise en no capote il y a toujours des risques. Car pour aussi rassurer les lecteurs j’ai fait beaucoup de sexe en no capote et j’ai au final attrapé qu’une IST. Donc je ne fais pas la promotion du no capote mais je conclue en disant que les risques sont faibles mais bien réels! un peu comme si on conduisait sur une autoroute sans ceinture de sécurité, risque faible mais le jour où il y a un pépin, on n’est pas protégé.

  • yingyang31 Reply

    Un très bon petit rappel qui a toute sont importance, même entre homme libertin et habitué dans nos groupes chacun surveillent bien ce petit détail avant chaque pénétration pour nos pluralités. Je pense que ceux qui ont essayé de passé outre cette première règles s en rappellent encore…

  • mitsouko_15 Reply

    Merci Z pour ce rappel, pour nous qui organisons quelques soirées le préservatif est obligatoire, même lors des soirées 100% femmes sur les jouets que nous pouvons utiliser, les tests réguliers par prise de sang sont une bonne chose mais nous avons tous des partenaires multiples, il est important de garder à l’esprit que le libertinage reste une conduite à risque, et nous devons rester vigilant. La confiance n’exclut pas le contrôle…

  • Amante Lilli Reply

    Tu as raison de remettre les choses au clair à ce sujet, c’est important et ce bon sens semble se perdre depuis que le libertinage est un effet de mode. On voit de plus en plus de rapports non-protégés, notamment en club l’été au Cap d’Agde, et on se retrouve à devoir expliquer aux mecs pourquoi nous, on refuse.

    Je te suis à 200 % ! Le barebacking est une véritable roulette russe et je ne suis pas davantage convaincue par les auto-tests et autres tests (qui souvent mettent du temps à être réalisés et permettent d’autres contaminations dans l’intervalle).

    Le mieux et le plus sûr est l’usage systématique du préservatif. Pour notre part, on refuse toute éjaculation vaginale ou buccale dans nos virées libertines (gangbang, bukkake, plan en extérieur, ciné porno…), c’est sur le corps et nulle part ailleurs et tous les rapports sont protégés.

    Amante Lilli

  • Couplibertin37 Reply

    Merci Z de faire ce rappel hyper important. Le plaisir ne doit en aucun cas nous faire oublier les règles de santé publique. En tant qu infirmière je ne peux que te rejoindre dans tes propos.Messieurs également pensez à bien changer vos préservatifs entre différentes partenaires lors de soirée multi car certes vous êtes vous protégés mais potentiels vecteurs de mst. Alors prenons tous ensemble du plaisir avec l’esprit serein.
    Patricia

    • JB Reply

      Et même je crois en changer de la pénétration anale vers vaginale. Par contre je ne sais pas si la réciproque est vraie aussi. Je vous vois souvent en commentaire et espère pouvoir faire votre connaissance. Jb

      • couplibertin37 Reply

        Merci de cette autre précision qui est tout à fait exacte.
        Pour faire ma connaissance et bien la semaine prochaine ce sera possible; je serai là pour 2 plans.
        A bientôt.
        Patricia

        • JB Reply

          Je serais à Bruxelles, malheureusement. Mais vous vous amuserez, j’espère. Pour moi ça sera vers mai ou juin… JB.

  • greg Reply

    faut avoir des rapports du medecin ou d un CDAG sur une annèe complete , avec des tests recents HIV et IST , pour concevoir des soirees sans preservatifs
    c est tout

    • Gillesxyz Reply

      Désolé, mais je ne partage pas cet avis : aucun rapport sexuel n’est anodin et tous les tests du monde effectués ne garantissent RIEN, à moins d’en faire tous les jours et plusieurs mois APRES le dernier rapport. Ce qui signifie, soit je m’abstiens de baiser pendant des mois, soit je mets des capotes durant ce même laps de temps et dans ces cas là, qui va pouvoir prouver ce comportement d’abstinence ou de port du préso, le docteur, le labo ? NON, personne !

Laissez un commentaire