On se pose des questions

Quand je vois tous vos témoignages, quand je vois que finalement, vous êtes de plus en plus nombreux à rencontrer comme si de rien n’était, comme si cette pandémie n’était qu’un désagrément qui ne vous concerne qu’aux entournures ; j’ai une tristesse et une frustration qui montent en moi.

Tristesse, car cette pandémie est finalement loin d’être terminée et donc que nous ne sommes pas prêts de reprendre une vie normale.

Tristesse, car le relâchement se généralise de plus en plus.

Car les sacrifices du personnel médical, des métiers dits de loisir, dont je fais partie, ne servent à rien.

Tristesse d’apprendre que des organisateurs qui ont généré l’été dernier un des plus gros clusters du cap d’Agde et qui au lieu de se rattraper ou de se cacher le visage de honte, bien au contraire, continuent encore à organiser.

 

Croyants être des résistants combattants l’ennemi alors que ce ne sont que des traîtres à leur propre communauté. Quand l’exercice de ta liberté individuelle impacte à coup sûr la santé des personnes qui te croiseront et pourront être contaminées par ta faute, ben ta liberté, le temps de se soigner et de se vacciner, tu la mets en stand by. Cela n’est plus de la liberté mais de l’égoïsme.

Le monde libertin est pointé du doigt par le reste du pays, il fait même la une régulièrement ces derniers temps.

Vu que quasiment tous les organisateurs organisent en scred, on commence à se poser des questions par ici..

Si le but n’est plus d’éviter la contamination et la propagation du virus mais juste ne pas se faire gauler par la maréchaussée, cela change pas mal les paradigmes.

Si, pour les libertins participants, la prise de risque est assumée, que ce soit pour le côté sanitaire ou le côté “amende”, on se demande pourquoi nous devrions être plus royalistes que le roi..

A quoi cela sert de tenir lorsque la majorité ne tient plus ? Pourquoi rester au chômage depuis quasiment un an alors que tout le monde s’en tape, que les orgas organisent au black et que les libertins y participent du mieux qu’ils le peuvent.

A quoi cela sert de refuser des demandes de gb et de soirées libertines si c’est pour voir ces mêmes demandeurs aller ailleurs ?

Je ne jette pas la pierre aux libertins, ou tout simplement aux personnes célibataires. Il est compréhensible de vouloir tout simplement vivre. Rencontrer de nouvelles personnes et de nouveaux partenaires, mais comme je l’ai écrit plus d’une fois en 10 ans, un organisateur ou un propriétaire de club se doit de canaliser, diriger, conseiller et parfois refuser, ses convives.

Être organisateur s’accompagne d’une foultitude de responsabilités, morales et légales.

Mais, si finalement, tout le monde s’en fout. Aussi bien le gouvernement, que les libertins eux mêmes ainsi que les organisateurs, autant tous ouvrir

Bref, on se pose des questions. Z.

16 commentaires

  • Pierrick Reply

    Hello Z,
    Terrible période pour tout le monde. Il faut croire aux vaccins et que tous, nous nous fassions vaccinés pour sortir au plus vite de ce foutoir et avoir grand plaisir à retrouver tes soirées.
    C est en se fédérant contre ce virus que nous gagnerons une nouvelle liberté. Tu as raison de fustiger ceux qui par égoïsme profitent au détriment de l intérêt commun.
    Bises

  • Vitto Reply

    Un géant quand tu organises Z et un géant quand tu t’abstiens.
    Superbe Z
    Bien qu’éprouvant
    Le retour sur scène sera
    un triomphe, l’apothéose et le plaisir surtout de se revoir…
    Bravo Z encore une fois
    Vitto

  • Mister k Reply

    Hello Z, c’est de nouveau mister K.
    Concernant l’interdiction d’exercice dans la facto. As-tu déjà pensé comme pour le secteur d’activité du sport / restauration, d’envisager avec Le retour des beaux jours une activité en extérieur Avec des plans en plein air…
    Alors je sais que des plans en plein air ca reste tjs compliqué à organiser…mais je pense qu’il y a peut être un truc à faire autour de ça…
    Pour les couples et femmes seules, des plans en extérieure Pêle mêle :
    – en forêt, prise à la chaîne un par un à l’arrière d’une fourgonnette portes grandes ouvertes…(Livia, si tu nous lis on pourrait te casser le cul comme cela)
    – Dans une tente, style belle tente berbère mais sans toit…
    – sur un rooftop,
    – en plein forêt,
    – dans le jardin d’une villa un peu reculé….
    Avec dès chauffage extérieur gaz pour les jours plus frais ça peut Le faire…
    Ces lieux non confinés ajoutés à une discipline de prise à la chaîne un par un …pourrait être une manière responsable de continuer à se faire plaisir.
    AlorS évidemment, il faut que ça corresponde aux attentes des participantes et participants…
    Voilà, j’imagine que tu y as déjà réfléchi et j’aimerai ton avis sur ce point.
    Mister K

    • Z. Reply

      Coucou Mister K
      En fait, les choses ont encore changé.
      L’interdiction d’organiser des événements festifs, des rassemblements professionnels est totale.
      Que ce soit en plein air ou en intérieur. Nous n’avons plus le droit d’organiser tout court.
      On a dépassé la notion d’événements à moins de 6 personnes par exemple. L’interdiction est pure et simple.
      Je n’ai tout simplement pas le droit de travailler pour le moment 🙂

      Faut patienter, y’a que ça à faire
      La bise et merci pour tout.
      Z.

      • Mister K Reply

        Je me doutais que c’était plus compliqué que cela et que tu avais déjà exploré tout ce que Le cadre réglementaire permettait…j’ai pas pu m’empêcher de tenter 😅
        Il faut donc pendre son mal en patience…
        En tout cas good luck car vraiment une situation difficile pour toi..
        À bientôt je l’espère…

  • Alex Reply

    Salut Z,

    Je respecte ton choix de ne pas rentrer dans le fait de faire des plans au black, c’est tout à ton honneur, on reconnait l’éthique qu’on aime chez toi.

    Personnellement je ne participe pas à ces plans, et même pire, je me suis auto-enfermé pendant les periodes d’autorisations de sortir par effort pour endiguer l’épidémie.
    Mais voilà, le constat est que je suis en train de tomber en dépression, avec comme symptome majeur le fait d’avoir perdu ma capacité à travailler chez moi.

    Le fait est que ça n’a pas de fin. On aura toujours des nouveaux variants, besoin de nouveaux vaccins, et de confinements chaque année le temps de vacciner tout le monde.
    C’est ce que 1 an de pandémie nous a enseigné.

    Alors, parce que je veux retrouver gout à la vie, et parce que je ne veux pas perdre mon travail, j’ai pris la décision de reconquerir ma vie. Depuis plusieurs semaines, je sors à nouveau, je revois mes proches en face à face, je retire le masque, bref, je revis.
    Bien évidemment, si tu décides de reprendre, je serai ravi de participer à nouveau à tes évenements.

    Quoi que tu décides de faire, saches qu’on t’adore Z 🙂

  • mister K Reply

    Hello Z
    Je comprends ta frustration légitime…voir les autres se détourner de leurs responsabilités alors que toi tu gardes ta ligne directrice de sérieux et professionnalisme doit être très compliqué..
    À cela s’ajoute le manque à gagner qui est juste énorme lié à la longueur des interdictions. Le monde libertin ne doit certainement pas assez structuré pour pouvoir faire du lobbying auprès du gouvernement….et même qui irait défendre le milieu de la nuit, surtout celui ci..trop tabou.
    J’espère que les couples qui t’ont fait confiance par le passé seront au rendez vous lors de la reprise.
    Je n’en doute pas une seconde vu ton sérieux et ton professionnalisme.
    Une expérience chez Z reste à part, tous les ingrédients sont réunis pour vivre une réelle expérience et pas seulement un plan sexe comme tu peux trouver chez La concurrence…
    Bref tout ça pour te dire tiens bon et quil est normal de douter, la situation est complexe.

  • Nootim Reply

    Bravo Z pour ce courage des mots et cette honnêteté. La Facto est un lieu comme nuls autres en France. Le retour sera plus fort que jamais ! Courage !

  • Scarlette & titus Reply

    Tu es un exemple Z & nous sommes comme toi, nous respectons la vie avant tout, pour nous & pour les autres. Compte sur nous pour revenir plus fort que jamais qd cela sera possible 🙂

  • Jerome Reply

    C est dur, c est long, c est chiant… mais nécessaire. Tiens bon la barre, et un jour viendra .bravo à toi et à ceux qui résistent.. tu nous manques, à bientot

  • Pierre Reply

    Bravo Z et surtout félicitations pour ta ligne de conduite, comme toujours, très pro c’est ce qui te différencie des autres. Des qualités qui font défaut aujourd’hui malheureusement. Une longue absence mais pour mieux nous retrouver dans tes superbes soirées. Pierre

  • Madbob Reply

    Tu te poses des questions ? Rassure-toi, tu n’es pas le seul. Nous sommes fait pour vivre en société. Sans rencontre, sans partage, sans échange, il n’y a plus de société.
    Il faut intégrer l’idée que nous allons devoir vivre avec ce virus pendant encore un certain temps. Dans cette perspective, nous ne pouvons pas éternellement alterner périodes de confinement et couvre-feu. Il va nécessairement falloir changer de paradigme. Comment ? La réponse appartient à chacun.
    Madbob

  • david Reply

    On sera toujours la Z.
    On attends la fin mais qui semble s’éloigner avec les 50millions de variant chaque jours…. Je comprend tt a fait ton raisonnement en tant gérant d’une boite, tu dois survivre. Courage

  • Portos favoris Reply

    Z t’es le meilleur ! Continue sur le chemin qui te semble le meilleur. Quoi que tu fasses nous te suivrons

  • Nicolas Reply

    Tiens bon ! Tous derrière toi.

  • Gilles Reply

    Tu es dans le vrai, Z. Comme toujours. Tu gardes ta ligne de conduite et ton honneur. C’est pour ça qu’on t’aime et te reste fidèle. J’attendrais la fin de cette pandémie pour revenir à la factory et seulement à la factory. Parce que c’est toi, parce que tu es unique. Résiste. Toi seul peut te regarder dans un miroir et sois sûr de notre admiration et de notre fidélité. Gilles

Laissez un commentaire