Z,

Je suis une femme pudique et pourtant je kiffe la baise.  Mais derrière cette pudeur se cache une femme quelque peu perverse qui aime se faire défoncer la chatte et rêve de cocufier son mari et de l’emmener à la bisexualité forcée.

Afin de me dévergonder,  Jean-Luc  mon mari m’emmènera à Paris pour faire un shooting photo dans un endroit très chic ou hors du commun appartenant à une de tes connaissances.

Le maître des lieux ou toi-même Z viendrez nous  chercher afin de nous conduire en ce lieu que nous aurons convenu ensemble.

Sur place, nous prendrons nos marques et nous pourrons faire plus amples connaissance.

Une fois la glace brisée, nous nous plongerons dans notre scénario.

Pour se faire :

Six à huit beaux mâles d’origine antillaise, blacks, européens de préférence directifs bien musclés style rugbymen, très endurants et avec de grosses queues.

Des hommes bi et actifs (signe de distinction afin de les reconnaitre pendant la soirée ?)

Propreté et pilosité entretenue

Capote OBLIGATOIRE pour toutes pénétrations (hors fellation)

Ma fiotte ne devra pas être uniquement figurante et je tiens à ce que cette soirée soit  aussi la sienne.

Notre couple est très fusionnel et nous resterons toujours dans la même pièce.

Les photos et vidéos seront d’ordres privées et seront faites avec nos appareils uniquement (appareil photos + caméscope fournis par nos soins). Le but étant que ma lope puisse revoir la soirée et de comprendre ce que c’est que d’être bien prise en main.

Concernant les éjaculations, je vous serais reconnaissante de venir les couilles pleines afin que nous en profitions tous.

Ejaculation :

Naika :

Buccale mais recrache.

Sur les fesses ou sur le pubis (la lope se fera un plaisir de me nettoyer).

Bukkake final sur visage si vous êtes endurants et couilles pleines.

Pénélope :

Avalera le sperme sur mes ordres.

Prendra le sperme dans le cul.

Je prends mon pied en la fistant (Amateur de photo et vidéo…).

La lope étant très cérébrale, lâchez-vous et soyez crus surtout si je le fist en fin de soirée…

Merci aux bloggeurs et participants de nous faire part de leurs commentaires et s’ils ont des idées pour améliorer ce scénario, situations et tenue je suis preneuse.

Z et les participants peuvent faire en sorte d’exciter ma lope avant notre venue par mails ou tout autre moyens (lettre ouverte au cocu de différents participants au fur et à mesure que la date avance).

 Scénario :

Nous étions en plein shooting photo depuis presque une heure qu’en Z me fait remarquer que mon mari porte des bas (visibles au niveau des chaussettes).
J’observe mon mari et confirme les dires de Z. Je m’approche et demande des explications à mon homme.
Celui-ci ne sait quoi dire et reste pétrifié de honte.
Je m’insurge et mets immédiatement fin à la séance et lui ordonne de se rendre dans la salle de bain.
Sur place, je lui remets une paire de talons hauts, des vêtements très féminins. Je lui ordonne également de mettre sa magnifique ceinture de chasteté, dont je garderai la clef bien entendu, cette fiotte de mari ayant interdiction de me baiser durant la soirée.
Une fois prête, la lope nous rejoint dans le salon et se mettra à un endroit défini par mes soins, en position assise et yeux bandés (Je choisirai moi-même le moment opportun pour lui faire enlever le bandeau sur les yeux et de préférence pendant que je me fais baiser).

Quelques instants plus tard, on sonne à la porte et

notre hôte va ouvrir.
Je suis en tenue très provocante.
Des amis de notre hôte débarquent à l’improviste et s’invitent dans le salon.
Notre hôte nous présente.
A ce moment-là, la Maîtresse qui dort en moi se réveille, et décide à cet instant qu’elle va profiter de la venue de ces mâles virils en me présentant, n’oubliant pas de montrer du doigt la lope et futur cocu.
J’ai décidément très envie de jouir et je vais bien profiter de ces mâles viriles (tout le contraire de cette fiotte).

Les hommes se rapprochent de moi, me touchent, me fouillent la chatte à la chaîne pour faire jaillir la fontaine qui dort en moi. Puis, je m’allonge et je demande à me faire lécher la chatte à la chaîne tout en suçant, afin de m’exciter encore davantage.

J’ai une préférence pour les doubles vaginales mais rien contre pour essayer la pénétration anale (selon envie du moment) ce qui aura tendance à bien humilier lopette.

Je compte sur vos mots crus et situations avilissantes et dégradante.
Durant cette période, la lope n’aura que les oreilles pour m’entendre gémir ou crier, ça le rendra encore plus « fou ».
Un des hommes me demande si la lope est à utiliser comme il se doit.
Bien entendu, je répondrai de façon très explicite en indiquant que la bouche de la fiotte est ouverte et à utiliser.
Les  hommes bi se rapprochent de la lope pour se faire pomper par cette fiotte prêtée, encagée et en position d’offrande.
Les mots crus fusent de tous les côtés.
Les claques sur mes fesses résonnent dans la pièce ce qui a pour but de bien exciter cette chienne.
À un moment donné, tout en me faisant baiser en levrette et en suçant des queues, je ferai signe à Z afin qu’il enlève le bandeau des yeux de la tapette.
Il s’apercevra oh combien la salope que je suis est en train de prendre son pied avec ses amants.
Lorsque je le déciderai, je lui ferai alors signe de s’approcher de moi pour m’accompagner.

J’ai le fantasme de me faire défoncer la chatte au-dessus du visage de ma fiotte (moi en levrette lui dessous) afin qu’il voit bien oh combien je le rends cocu.
C’est pourquoi, je demande aux types de venir me prendre chacun à leur tour sous les yeux de la lopette.
Cette petite bitte devra bien nettoyer ma chatte avant qu’une autre queue me pénètre : elle pourra ainsi constater et voir comment je prends mon pied avec de grosses queues, contrairement à sa petite nouille.

La lope devra bien entendu avoir à cet instant sa bouche toujours ouverte au cas où une bitte veuille se fourrer ailleurs que dans ma chatte humide.
Un homme me demande l’autorisation de prendre le cul de la lope : bien entendu, je ne loupe rien de cette pénétration et voit la bitte de cet inconnu disparaître lentement dans la chatte de ma pétasse de cocu.
Mon cocu de mari sera ensuite mis en position levrette, le dos bien cambré pour que son petit cul de pute soit prêt à être fouillé par plusieurs queues bien raides.
Il se fera prendre par derrière et par devant pendant que je ferai une petite pause avec un verre de champagne bien frais.
Regarde ce que c’est une vraie bite cocu ! Regarde comme on va baiser ta femme, elle en a envie n’est-ce pas Naika ? ‘’Oh oui les mecs, venez me sauter, et toi cocu lèche bien les couilles et la rondelle des mecs pour les exciter encore plus !’’
Cette vide couille devra faire tout ce que je lui ordonne et sans rechigner sous peine de punition à définir.
Je lui intimerai l’ordre de venir me lécher le trou du cul et la chatte afin de pouvoir reprendre les queues de mes amants.
S’il me promet d’aller jusqu’au bout de la soirée, je ferais cracher son petit oiseau avec ma main dans son cul.
Je lui parle suffisamment  fort afin que tous les participants entendent bien, et en jouant avec ses testicules bien pleines.
J’ai fait en sorte qu’il soit en manque en le privant depuis un certain nombre de jours à tous plaisirs.
Mon cocu de mari devra me remercier de m’occuper de son zizi ridicule, moi j’ai envie de vrais mecs, avec de grosses bites bien dures. C’est comme ça qu’il doit être dressé !
Je veux que nous soyons souillés de sperme, et que nous ayons le gout de bittes en bouche en rentrant chez nous.
La salope va lécher et avaler tout le sperme de mes amants.

Pour finir en apothéose, j’aimerais finir en bukkake avec le maximum de sperme bien chaud sur mon visage….le maquillage devra couler…

À voir, si mérité :

Je lui donnerai la clef pour le  libérer de sa cage et le cocu aura enfin le droit de montrer sa petite bitte et pourra faire couler son jus abondant et épais en se secouant la nouille. Il pourra à son tour jouir que lorsque je lui aurais donné l’ordre de le faire.

Le vide-couille, nettoiera sa gamelle en sortant bien sa langue de pute devant ces beaux mâles virils, en faisant honneur à sa Maîtresse.

Une fois terminé, il pourra nous servir avant de vous remercier pour cette soirée.

Je te laisse le soin d’organiser au mieux notre séjour sur Paris, tout en précisant que ce scénario n’est pas exhaustif.

Pourquoi ne pas en faire un pèlerinage annuel ?

Ton avis Z ?

Sous l’objectif de son chéri, la belle se dénude, s’exhibe, se montre en attendant d’aller dans un petit atelier d’artistes se faire démonter comme une chienne.

Bonne visio

Z.

Un commentaire

  • Le grec Reply

    Quelle réjouissante perversité!

Laissez un commentaire