Message de service :)

Comme toujours, j’Ă©cris d’une traite, sans me relire, sans me corriger. Cela me fait du bien de rester spontanĂ©. Possible qu’une fois calmĂ©, je retourne sur cet article pour modifier/corriger etc.

J’ai toujours envisagĂ© nos organisations comme une Co-organisation avec vous messieurs. Nous avons des pĂ©riodes bĂ©nies et d’autres vraiment pourries. A chaque fois que les hommes ne se sentaient pas impliquĂ©s dans tous les domaines d’un Ă©vĂ©nement (ponctualitĂ©, tenue, respect du scĂ©nario, sociabilisation), cela a foirĂ©.

Il y a foultitude de femmes et de couples et donc foultitudes d’ambiances. S’adapter est primordial pour nous messieurs.

Messieurs, nous avons remarquĂ©, le staff et moi, ces dernières semaines, que dès que nous vous proposons un scĂ©nario autre que du sexe direct, vous aviez tendance Ă  zapper l’Ă©vĂ©nement. Ou que vous veniez, attirĂ©s par une photo et que vous patientiez, comme si cela Ă©tait un mal nĂ©cessaire avant d’aller baiser.. Nous constatons que ces Ă©vĂ©nements se remplissent moins vite qu’un simple gb plan direct.

C’est votre droit, mais je tiens Ă  vous rappeler que la qualitĂ© d’un Ă©vĂ©nement dĂ©pend aussi de ses participants.

Si au moindre scĂ©nario, Ă  la moindre demande de sociabilisation, Ă  la moindre tenue correcte exigĂ©e, vous prĂ©fĂ©rez ne pas venir, ne soyez pas Ă©tonnĂ©s qu’Ă  moyen terme, nous ne vous proposions plus que des Ă©vĂ©nements bas de gamme avec zĂ©ro cĂ©rĂ©bralitĂ©, le genre bukkake Ă  30 hommes. C’est un cercle vicieux que je ne souhaite pas engager. Si, sur le blog, les femmes et couples ne voient que ce genre d’Ă©vents, ils penseront Ă  raison que nous ne pouvons proposer que cela. Pourtant nous avons un spectre assez large Ă  proposer et offrir.

Je sais que le nombre important d’Ă©vĂ©nements vous faire croire que vous avez le choix..  Quand on reçoit l’agenda de la semaine avec 10 propostions, parfois plusieurs sur la mĂŞme journĂ©e, on croit qu’il nous suffit de cliquer, envoyer un sms et le tour est jouĂ©. C’est un leurre.

N’oubliez pas que je suis toujours le dernier dĂ©cideur sur le casting. Combien d’hommes hĂ©sitants entre un, deux, trois Ă©vĂ©nements, se sont vu voir la porte de la Factory fermĂ©e avec un sms lapidaire du genre : « DĂ©solĂ© Complet ».

RĂ©veillez vous messieurs. LA QUALITE D’UN EVENEMENT DEPEND AUSSI DE VOUS.

Je suis ouvert Ă  la critique, n’hĂ©sitez pas Ă  m’Ă©crire, ici ou par mail sur ce qui pour vous ne va pas, si certaines choses vous dĂ©plaisent. J’Ă©coute toujours ce que me disent les femmes et couples, mais j’Ă©coute aussi ce que disent les hommes.

Contrairement Ă  d’autres organisateurs, je ne vous traite pas comme du bĂ©tail… Mais, si vous mĂŞmes vous comportez comme du bĂ©tail, que puis je y faire ?

Je suis gĂ©nĂ©ralement hermĂ©tique au cynisme, ne le laissez pas me gagner et penser autrement de vous. Comportez vous Ă  la Factory comme des co organisateurs et pas juste comme des clients qui viennent jouir et repartir. Venez jouir et faire jouir. Venez sociabiliser. FaĂ®tes un effort sur votre tenue. Lisez le scĂ©nario sur le blog pour vous rafraĂ®chir la mĂ©moire et surtout luttez, luttez, luttez, contre notre fainĂ©antise masculine lĂ©gendaire oĂą Ă  chaque demande d’effort, on prĂ©fère zapper.

Passez une belle journĂ©e messieurs. Sans vous, sans votre sourire, vos rires, votre humanitĂ©, la Factory ne serait qu’une coquille vide et triste.

Laissez un commentaire