Le compte rendu audio de Cath (et écrit par son mari) #Egotrip

Un grand bravo à Alexis et Christian qui ont assuré pour l’événement #Ascenseur d’hier soir.

Voici un compte rendu écrit et audio de la part de ce gentil couple.

Z.

« Bonsoir Z,

Un petit compte-rendu commentaire? Avec en attaché un peu d’audio. Réussite parfaite. Merci pour tout.
Une rencontre partiellement annoncée pour laisser planer un doute.
Et la voilà pleine d’un étrange mélange d’envie et de crainte (de pas être à la hauteur, de ne pas aimer, que quelque chose se passe mal)…
Et puis les voilà. Inévitable moment de gêne, vite dissipée par le premier verre de champagne et quelques échanges.
« C’est peut-être le moment de passer à autre chose? », demande-t-elle un peu indécise… Puis elle s’installe, disponible, ouverte, offerte.
Une tête plonge entre ses cuisses, tandis qu’une autre joue avec les tétons. Elle gémit, se cambre, demande à sucer. Ce n’est pas le genre de chose qu’on refuse…
Le plaisir vient, et elle réclame : « je veux une queue ». C’est une supplication, presque un ordre!
Le premier la prend tandis que l’autre laisse jouer sa bouche. Elle gémit de plus belle. Les rôles s’inversent, les places s’échangent. Sa respiration devient haletante.
Et puis on la retourne, et la levrette commence. Elle adore, se cambre, Les commentaires fusent.
« Quel cul superbe! ». J’approuve.
« Tu es une vraie salope ». Elle acquiesce.
« Elle est super bonne ». J’approuve encore.
« Tu es une petite chienne qui aime la bite ». Elle confirme.
Le moment est venu de changer de passage. Elle se prépare elle-même. Exprime son envie, mais réclame de la douceur. Début lent et la voilà qui s’ouvre. Les coups de reins se font violents et sont appréciés.
On ne peut en rester là, à quoi cela servirait-il qu’ils soient deux? Les doubles pénétrations s’enchainent. Ses cris deviennent plus rauques, le plaisir frise l’incontrôlable. De temps à autre, je m’insère dans le jeu. Toutes les doublettes possibles y passent…
Dans un souffle, elle réclame du sperme. Elle veut tout sur son visage. Ils l’entourent et l’arrosent. Visage blanc, quelques dégustations gourmandes..
Voilà. C’est le moment de finir le champagne.
Et puis les deux comparses s’éloignent. Ils ont été parfaits du début à la fin.
Elle reprend son souffle. C’est fini donc? Bien sûr que non. Elle sourit et me dit « A toi maintenant ».
Mais la suite est strictement privée…. »

Laissez un commentaire