Covid-19 (gros batard) UPDATE

Update du 14/03  Cet article annule et remplace celui d’hier :

Finalement, nous fermons la Factory, que nous désinfectons entièrement, jusqu’à ce que le gros de l’orage passe. Il en va de notre santé à tous. Continuer à se rencontrer, à organiser serait au mieux inconscient, au pire criminel. Le Covid-19 n’est pas un terroriste à qui on doit montrer qu’il ne nous fait pas peur et à qui on doit montrer qu’il ne changera pas notre mode de vie. Lui il contamine sans discriminer qui que ce soit (putain de pangolin, putain de chauve souris).

Vous me connaissez depuis toutes ces années, j’ai toujours considéré l’organisation de soirées libertines comme un luxe, comme un loisir, comme un plus sur une sexualité déjà épanouie. Donc, en vérité, on peut s’en passer. Même si ça doit couler ma boîte, je préfère la voir couler que de savoir que vous avez choppé un virus ou une maladie chez moi.

Je pense aussi, que se couper du monde libertin pendant quelques semaines ou mois, finalement nous sera très bénéfique. On aura de nouveau envie. C’est une fois que les belles choses nous sont enlevées qu’on se rend compte, souvent, de leur valeur. Le fait de vous proposer entre 350 et 400 événements par an a souvent eu comme effet pervers de nous rendre trop commun, trop anodin, bref, qu’on faisait presque partie des meubles. J’accueille donc personnellement cette fermeture avec un certain sourire. Je sais qu’on s’en sortira par le haut les amis.

Pour le moment, il est temps d’être solidaire… et de créer de nouvelles recettes de pâtes et de riz 🙂

Je vais pour ma part consacrer ces semaines de chômage technique à réfléchir à de nouveaux jeux, de nouveaux écrits, papoter avec vous, vous sonder, renouer des liens. Je reste joignable quoiqu’il arrive. N’hésitez pas à visiter le blog régulièrement, quelque chose me dit qu’il y aura pas mal d’articles ces prochains jours

Bonne journée, bonne semaine et bon courage à vous toutes et tous.

Z.