Comment rater une soirée (laissez faire, je m’en charge)

Chers amis.

La soirée multicouples de Samedi dernier est à mettre dans nos plus belles foirades. A vrai dire, en 10 ans, je ne me rappelle pas avoir fait pire que cela.

Je vous écris cet article pour vous présenter humblement mes excuses. Je suis le seul responsable. Je n’ai pas consacré le temps nécessaire pour organiser cet événement et c’était plutôt en roue libre. Circonstance aggravante, je n’étais pas non plus présent et d’après les échos de plusieurs couples et de nos assistants, la soirée aurait eu une autre couleur, une autre ambiance, si j’avais été présent.

De 11 couples annoncés, à peine la moitié est venue. Sur une tranche d’âge de moins de 45 ans pour les hommes, la majorité des hommes présents avaient dépassé cet âge là. Les couples présents se sont sentis floués et ont décidé de repartir rapidement et les hommes présents se sont sentis floués car le nombre de couples annoncés n’était pas atteint. A part pour 2 couples, cela n’a pas matché.

Un des couples, le plus âgé en plus (ce qui est cocasse), celui qui s’est inscrit à la dernière minute, qui lui même ne correspondait pas aux critères d’âge (le mari avait largement dépassé la soixantaine et sa femme s’en approche très rapidement) s’est permis d’influencer les autres couples et leur conseillait également de s’en aller. Un vrai sabotage en règle et en interne.

Cela arrive régulièrement où des femmes et couples exigent des hommes ce qu’eux mêmes ne peuvent offrir, et on fait généralement avec, mais ce couple là a été une gangrène pour cette soirée. J’ai eu tort d’accepter ce couple et il est blacklisté.

J’ai eu tort également d’organiser cette soirée pour les mauvaises raisons. J’ai organisé cet événement pour un des couples présents dont la femme revenait d’une longue et très méchante maladie. Je voulais qu’elle revienne dans le game et c’est un couple que je connais depuis 10 ans. Même si cela part d’une bonne intention, je n’aurai pas du l’organiser pour cela.

J’ai organisé cet événement également pour faire plaisir à Karine et Olivier qui adorent les soirées multicouples où Karine est entourée de jeunes hommes timides et qui font le premier pas pour elle (elle adore cette situation), malheureusement, mon casting masculin n’était pas à la hauteur de ses fantasmes.

 

Je tiens à présenter mes excuses à tous les hommes présents ce soir là. Vous n’êtes en rien coupables car d’après Dimitri vous avez fait énormément d’efforts de sociabilisation, de vous apprêter en circonstance et de jouer le jeu.

Votre seul tort « collectivement » est de vous inscrire pour la plupart à la dernière minute et au max 2/3 jours avant un événement qui était annoncé pourtant depuis 12 jours déjà. Vous inscrire dans les derniers jours déséquilibre notre choix et notre manière de gérer un casting. Votre seul tort est comme souvent soit de ne pas lire le portrait robot annoncé (couleur, âge, physique, pilosité) en bas de chaque événement ou pire, de lire, de savoir que vous ne convenez pas et de passer outre quand même, espérant passer entre les gouttes.

 

Je vais vous raconter une vérité que beaucoup de femmes, couples, hommes oublient souvent sur le choix du casting fait par un organisateur de soirées libertines.

Souvent, les gens pensent qu’avant chaque événement, j’ai le choix, devant la Facto d’avoir un millier d’hommes qui se pointent et que je choisis selon mon bon vouloir, sur un escabeau, tel un empereur ayant droit de vie ou de mort sur chacun. Il est souvent reproché aux organisateurs leur casting.

A vrai dire cela ne se passe pas du tout comme cela.

Organiser un événement une fois par mois, par trimestre, par semaine ou par jour (voir parfois plusieurs par jour dans notre cas), n’est pas le même « métier », pas la même « méthode).

Une vérité toute con est de comprendre que je ne fais mon casting qu’avec les hommes qui candidatent à un événement.

Si un événement à peu de candidats, je ferai avec.

Il y a des évents avec énormément de candidats et d’autres avec personne d’intéressé (mauvaises photo, mauvais horaire, dates bancales, grèves, météo ou scénario un peu trop compliqué qui fait que les hommes, fainéants par nature, zappent un évent où on leur en demande beaucoup trop d’après eux).

Je l’ai dit régulièrement en soirée lorsqu’on me parle de mes concurrents; pour être tout à fait honnête, mon concurrent le plus gros est… moi même. Pour être plus précis, les événements, nombreux annoncés chaque semaine se concurrencent déjà entre eux. Les hommes seuls n’ayant pas un planning aussi ouvert qu’ils le souhaiteraient et n’ayant pas non plus une planche à billets à la maison doivent faire des choix entre une dizaine d’événements en moyenne par semaine et arbitrer. Ce choix se fera selon leurs dispos mais aussi, et c’est naturel, selon leurs goûts.

C’est une donnée à prendre en compte.

Ce ne sont pas des conneries lorsque j’annonce que pour bien appréhender nos organisations en tant qu’homme seul est de ne pas venir en tant que « client », mais en tant que co-organisateur, même si les hommes payent, je ne suce pas mon pouce, et que pour beaucoup d’entre nous, 70 ou 90€ est une somme.

Venir en tant que co-organisateur vous fera vraiment , apprécier dans toute sa plénitude, dans toutes ses options, la Factory. Je l’ai dit plus d’une fois aux hommes seuls et en public : « si tu viens juste pour tirer un coup, cela est trop cher, cela ne vaut pas le coup. Mais si tu viens dans l’optique de te faire des potes, discuter, rire et bien entendu t’éclater sexuellement, donner du plaisir et prendre plaisir à voir une femme jouir », là, c’est donné, car des expériences comme celles-ci, il n’y en a pas tellement de nos jours ».

 

La soirée de Samedi dernier était merdique. J’en suis le seul responsable. Encore une fois, je vous présente toutes mes excuses. J’ai mal bossé, j’en suis conscient et je m’en veux énormément.

Toute personne, homme, femme, couple qui souhaite être remboursée, le sera avec plaisir, il suffit de m’envoyer un sms et de passer récupérer son argent. Mon but n’est pas de vous prendre votre pognon. Mon but est de vous offrir la meilleure prestation de service possible, l’argent n’est qu’une conséquence, pas une fin en soi.

Sincèrement

Z.

7 commentaires

  • Philippe Reply

    Le seul fait d’écrire un tel article démontre bien ton soucis de bien faire. Ton attention aux participants.
    Je suis venu une dizaine de fois et je peux témoigner de ton attention à tous.
    Ca arrive. Mais oui, on est tous co-responsables de la réussite de ces soirées.
    Fidèlement

  • Antoine Reply

    Allez Z ça arrive une soirée ratée.
    Combien d’événements réussis dans l’année ?
    Tu es au top la plupart du temps et j’ai participé à de nombreux événements vraiment inoubliables.
    Tu ne peux pas tout maîtriser, une soirée libertine c’est une alchimie tellement complexe.

  • votreo Reply

    Biseness is biseness…., pour une fois un semblant de transparence…
    combien d’évènements par mois? quel CA? quel statut?…

  • fusions Reply

    Félicitation pour votre honnêteté.
    Nous sommes toujours pas venus vous rendre visite, en cause de la distance,mais un tel mea-culpa et expliquer de cette manière,nous prouve votre sérieux.
    sommes encore plus motivés pour faire le chemin.
    bises 😉

  • fenoamby Reply

    Félicitations pour cette transparence MONSIEUR Z (oui monsieur est écrit en grand car il le mérite).
    Je n’ai toujours pas eu l’occasion de venir à une soirée mais il faut que je remédie à ça.

  • Stephjade Reply

    On sort toujours grandi lorsqu’on a la force de reconnaître ses erreurs. Amicalement.

  • Princesse_fely Reply

    Courage papa, ça arrive. Et on le sait aussi que les gens ne retiennent et ne colportent que le négatif. Mais si tu es là depuis toutes ces années, c’est que malgré tout, tu offres très très souvent des moments inoubliables.
    Et c’est important que tu sois là. Ta seule présence illumine un lieu. C’est bien quelque chose de naturel chez toi que je t’envie beaucoup.
    Des bisous, papa.

Laissez un commentaire