Chers amis.

Hier soir, nous avions organisé pour Miss Porn et Domi un gang bang en deux parties. J’ai demandé à stopper totalement la soirée car Miss Porn était ivre au point de ne pas tenir debout.

Cela je l’assume totalement.

Je connais Miss Porn et son mari depuis un an déjà.

Soucieux de leur anonymat, ce couple hors normes à des exigences hors normes également. Comme vous allez le lire ci-dessous, des exigences parfois très (trop) contradictoires.

Venus perruqués, avec de fausses lunettes, ils exigent d’avoir une photo de tous les hommes venus participer. A ce titre, nous avons annulé par deux fois des soirées à 5 minutes de leur départ.

Cela je l’assume aussi. Le deal est clair dès le départ.

Soucieux aussi de l’hygiène et phobique des mst, Miss Porn me demande toujours de pouvoir pratiquer les fellations avec préservatif ainsi que les rapports of course

Sur le papier, je l’assume totalement et briefe les hommes en ce sens avant le début de soirée.

Je tiens à dire que j’ai toujours apprécié le côté rock n roll de Miss Porn. Nous avons passé d’excellents moments en soirée. Les exigences de son mari et sa parano nous ont toujours amusé et fait rire. Son côté « j’assume mon côté ridicule » est toujours plaisant.

Ceci étant dit, voici ce qui s’est passé hier, ou plutôt durant toute la semaine précédente.

 

Il y a environ 10 jours de cela, j’ai reçu un couple venu du Luxembourg pour une soirée hard. Cette soirée s’est admirablement passé et je peux dire qu’une belle amitié est née entre ce couple et moi.

Après cette fameuse soirée, une photo fût postée sur le blog, elle se trouve là :  Souvenir d’Hier

Miss Porn et son mari ont flashé sur cette photo. M’ont envoyé un mail me demandant de faire le lien avec ce couple. Ce que j’ai fait comme toujours avec grand plaisir. Je ne suis pas le genre d’organisateur à compartimenter et obliger les participants à mes soirées à ne se rencontrer que chez moi. Ce n’est pas comme cela que je conçois mon métier.

Ces deux couples se sont plu et ont décidé de se rencontrer à Paris.

Gourmands tous les deux, ils m’ont demandé d’organiser une soirée avec 2 groupes d’hommes à 1 heure d’intervalle chacun.

Tout aurait dû bien se passer et se dérouler. Mis à part quelques couacs entre ceux qui arrivent en retard et ceux qui arrivent trop tôt, c’était assez négligeable.

Sauf que… Miss Porn était dans un état d’ébrieté très avancé. En arrivant déjà, elle titubait.

En début de gang bang, elle a commencé, contrairement à ce qui était prévu à pratiquer les fellations SANS préservatif. Son mari, assez alcoolisé lui aussi s’est mit à m’engueuler, dans ma propre soirée, devant mes amis et mes partenaires comme si j’étais fautif. J’ai donc décidé une première fois d’arrêter la soirée. Pierre, le mari de Domi ayant fait 400 km voyait sa soirée gachée, lui comme sa femme, comme les hommes présents et à venir n’étaient que victimes de cette situation.

En parallèle le second groupe de 21h était encore sous le froid à l’extérieur, mon téléphone ne cessait de sonner et les sms allaient bon train. Entre ceux qui prenait leur mal en patience, les incompréhensions et les colères TRES TRES compréhensibles et tout à fait naturelles car ignorants de ce qui se déroulait à quelques étages au dessus d’eux et sans avoir le temps d’avoir une explication.

Les pratiques de Miss Porn peuvent être extrêmes (avant le gang bang, elle me parlait de son envie de se faire prendre sans capote, chose que je ne fais pas et déconseille dans mes soirées depuis des années déjà avec ou sans test). Elle s’est mise par exemple à lécher le sperme sur la poitrine de Domi. Les hommes lui ont tous craché au visage et dans sa bouche.

L’ambiance devenant incontrolable. Miss Porn trébuchant par deux fois, j’ai décidé la mort dans l’âme d’annuler la soirée, de rembourser tout le monde et de proposer à Domi, Pierre et JL et Céline (un couple de voyeurs) à m’accompagner dîner à la Coupole.

Je tiens à présenter bien entendu toutes mes excuses à tous les hommes présents, à tous ceux qui se sont déplacés pour rien, à tous ceux qui ont attendu pour rien, à Claude particulièrement (nous avons eu des mots, mais je n’ai pas le droit de t’en tenir rigueur, j’aurai été beaucoup plus méchant que toi à ta place. Que tu souhaites revenir ou pas, ne change rien, j’étais responsable de cette foirade, je l’assume).

L’alcool est coupable de cette soirée, j’en suis le responsable.

Bises et à bientôt.

Je pense que j’irai me coucher tôt ce soir moi 🙂

Z.

 

Laissez un commentaire