Hier soir, Ménilmontant, en train de manger un bon couscous avec une amie (restaurant Taïs, pas cher, plutôt bon, allez y).

Nous parlons de choses et d’autres, notamment de son goût immodéré pour les blonds et les asiats. Entre deux bouchées de couscous et deux gorgées de Selecto, j’essaie en vain de pousser mes pions.

Je me résignais gentiment à raccompagner la miss chez elle et en me promettant d’écraser le premier blond asiatique qui se présenterait devant moi lorsque soudain mon ami Kamel qui débarque je ne sais comment, je ne sais d’où, vient m’embrasser, me souhaiter tardivement un joyeux anniversaire et m’annonçant que notre diner était déjà payé et réglé.

Classieux, court, concis et reparti comme un prince.

Elégance du geste, élégance de la voix et surtout mon amie qui souhaite le revoir… pour se taper le jeune et beau Kamel, qui n’est NI BLOND, NI ASIAT. Oui, j’étais prévenu, souvent femme varie, mais à ce point.. Très rarement.

Un diner parfait quoi.

Moralité… pas de moralité

Z.

Ps : Si la miss est à ton goût, contacte moi et mille merci pour cette belle surprise, je suis vraiment touché

Laissez un commentaire