Pour mon orientaliste préférée.

Fermez les yeux, mettez la musique en fond sonore et passez une belle journée.

Imaginez la derbouka chauffée par une ampoule, à la peau de chèvre bien tendue. Imaginez les violons pleurer. Imaginez la diva entrer en scène (chais pas pourquoi, mais je l’imagine toujours en noir et blanc..).

Bonne écoute.

Ps : qui a eu la chance d’assister à l’un de ses concerts ?

Laissez un commentaire