2 jours parmi nous, le compte rendu de Patricia

C’est toujours un plaisir délicat et très flatteur de recevoir un compte rendu écrit par une dame. Je vous souhaite une bonne lecture.

Z.

 »

Mercredi 7h, fin de jour de grève sncf, mais pour être certaine de ne pas avoir de problème de transport j’ai pris un bus pour venir de ma province.  J’ai 3h de voyage. 3h pour gamberger sur ce qui m’attend.  Vous savez quasiment tous maintenant combien je suis cérébrale!
  Depuis mon téléphone  je lis et relis les commentaires déposés sur le blog, je fantasme les différents plans qui m’attendent,j’imagine le regard des hommes qui vont venir remplir la bouche de Titia, je me demande si je vais assez les exciter pour ça. J’ai envie de les exciter,  j’ai envie qu’ils voient combien j’aime sucer et être prise, combien j’aime la pluralité.
je mouille mon petit string en satin . Je profite que ma voisine de siège se soit assoupie pour mettre quelques doigts sur mon petit triangle et masser doucement mon clito. Je suis hyper excitée  à ce moment précis mais je suis dans un bus . …et je sais que si je continue je risque de laisser échapper quelques gémissement,  alors par pudeur j’abandonne mon début de masturbation et essaie de dormir.  Après tout je vais avoir besoin d’ être en forme,  alors autant prendre du repos …
10h je débarque à Bercy.  Je vais  prendre un petit thé,  j’ai du temps , et j’aime le bon thé!
11h50 le « uber » que j’ai commandé pour m’emmener à la Factory arrive. C’est un transport partagé.  A son bord un bel homme est déjà là.  Je le salue et le regarde à peine.  Je suis chaude comme tout et certaine que ça se lit dans mes yeux , du coup je ne veux pas le mettre mal à l’aise, alors je l’ignore. ..ou presque..je ne peux pas m’empêcher de regarder sa braguette et de jauger ce corps que j’imagine bien fait.  Ce jeune homme arrive à sa destination et il nous faut très très peu de temps à tous les deux pour réaliser que nous allons au même endroit.  Là je ne suis pas la seule à avoir le regard qui s’illumine. ..pour ma part en tout cas je suis ravie: il a une tête à savoir bien baiser celui là 😛.
Z est là.  Heureuse de te retrouver mon Zedounet.
Je fais alors la connaissance du mari de Titia qui m’accueille chaleureusement , puis de Titia . Nous avons un peu conversé virtuellement mais nous ne nous connaissons pas. J’espère que ça va  « matcher » entre nous…j’ai envie qu’elle reparte heureuse et satisfaite.  Je la trouve belle et sexy. Les hommes ont de la chance!
Début du plan.  Je n’oublie pas que je suis « le second rôle ». Je regarde Titia se faire prendre vigoureusement. Ses gémissements parlent pour elle.  Elle aime ça! Et c’est très excitant.  Je ne vais  pas en profiter longtemps. ..je suis bientôt entourée d’hommes au sexe tendu et je ne résiste pas longtemps à les prendre en bouche, en mains, ou encore à leur faire une bonne petite branlette espagnole.  Un plus entreprenant me met à 4 pattes et sans ménagement m’inflige directement une sodomie endiablée.  Ça y est je ne touche plus terre. J’ai envie de me faire retourner,  démonter!
Les hommes me parlent , j’adore!  Je vais aussi prendre quelques nouvelles de Titia qui me fait signe que tout va bien.   C’est déjà l’heure du remplissage de bouche.  Nous nous installons : Titia écarteur en place est assise au sol . Je lui maintiens la tête en arrière.  Je suis au premier plan et j’adore.  je suce quelques hommes en même temps.  Je dirige aussi les jets dans la bouche de Titia et je ramasse la jute tombée à côté pour lui remettre dans la bouche.  Je sais que Titia n’est pas bi alors je m’abstiens mais à moment précis c’est ma langue que j’aurais aimé passer au pourtour de sa bouche gourmande.
Tous les hommes apportent leur contribution et je ne rate rien du spectacle: ni leurs  éjacs, ni leurs regards pleisn de plaisir.  Titia va alors tout avaler. C’est beau à voir!
Une douche chacune, une petite retouche maquillage et en route pour la mini Factory où nous attend un nouveau groupe d’ hommes. La bas Titia n’aura pas de gang conformément à sa demande de départ .Titia les sucera avec application.  Z le rappelle aux hommes et leur dit par contre qu’ils peuvent faire de moi ce qu’ils veulent.  Quelle bonne idée!  Car j’ai encore envie de coups de queues.  Je suis servie! J’aime cette sensation  de me sentir prise sans relâche . J’aime avoir en bouche différentes queues différents calibres,  j’aime caresser différentes peaux.  Je prends un vrai plaisir à sucer entre autres Antoine, qui a laissé des commentaires évocateurs sur le blog. Sa queue est juste parfaite! Dommage que nous n’ayons pas eu le temps que je la prenne au fond de moi. Mais c’est déjà le moment du 2nd remplissage de bouche pour Titia.  Même scénario que le premier avec tout de même une variante initiée par Antoine: ces messieurs jutent dans la bouche de Titia et passent par la mienne pour que je leur nettoie et j’adore ça.  Les dernières gouttes sont pour moi…j’apprécie!
Il est déjà l’heure de dire au revoir à Titia et son mari.  J’ai adoré partager ces moments avec elle et je recommencerais volontiers.
J’ai quelques instants de repos , histoire de défaire un peu ma valise, me restaurer,  me doucher et me préparer.
Il est pourtant déjà l’heure que je rejoigne le Louvre que j’ai décidé de visiter en bonne compagnie.  Une bonne ballade à pied pour rejoindre le musée va me permettre de redescendre sur terre. Je me sens toujours aussi excitée.  Je n’arrive pas à ne pas mouiller ma culotte.  De toute façon je vais la quitter en arrivant au musée. ..
J’arrive au Louvre pour y retrouver un homme. La visite commence et avec nos corps se frôlent,  nos regards deviennent plus envieux, nos mains plus baladeuses. ..je veux qu’il sache que j’ai envie de lui, que je mouille pour lui; je passe alors 2 doigts sur ma minette et je lui mets sur le bord des lèvres en prenant soins de lui susurrer à l’oreille que « c’est de la mouille de salope qui a envie de le sucer dans les toilettes. » La visite va s’achever déjà  …direction les toilettes handicapés. On se saute dessus…je lui arrache le boxer pour attraper sa queue charnue que j engloutie aussitôt. Il me baise la bouche avec ferveur . C’est excitant au possible et pourtant nous n’avons le droit à aucun bruit :le lieu est hyper fréquenté.  Me voici prise à mon propre piège : j’ai envie qu’il me baise rapidement mais fortement.  Je lui dis . A peine le temps de sortir une capote et me voici empalée sur son chibre debout à peine penchée sur le rebord des toilettes à me pincer les lèvres pour ne pas crier mon plaisir.  Quelques instants et hop il me retourne pour m’envoyer sa purée dans la bouche. Première ejac complète de ma journée : que c’est chaud et bon! On se réajuste  et on sort tous les deux de nos toilettes sous le regard incrédule des personnes présentes.  Je suis un peu gênée mais c’était tellement bon!
Je remercie mon baiseur du Louvre et rentre me reposer un peu.  La journée n’est pas finie!
20h 45, je retrouve Z à la mini Factory.  Ce soir je partage le gang de Virginie.  La dame arrive et je comprends d’emblée son surnom de « slut »: elle est superbe dans son attirail de garce. Les hommes arrivent . La soirée va être bonne!  En effet …pas longtemps avant que Virginie ne se retrouve assaillie de queues,  les mots crus fusent et les claques sur son cul résonnent bien.  Il faut dire qu’elle sait les encourager dans ce sens.  Moi je suis bien timide à côté  😆! Pourtant je ne vais pas être en reste…je vais couler sous les bons coups de queue dans ma chatte et dans mon cul…je vais avaler les copieuses ejacs qu’on m’offre. ..tout le monde repart sourire aux lèvres. .j’ai moi même la sensation d’avoir « servie « . Mes grandes lèvres sont gonflées et mon cul bien dilaté.
Mon estomac est bien rempli!
Une bonne douche…un coup de fil à mon amoureux pour lui raconter tout ça ..quelques pages de mon livre et je tombe de sommeil.
je suis endormie depuis un petit moment quand je suis réveillée par un homme…il me faut quelques instants pour réaliser que je ne suis pas chez moi.  Car c’est bien le genre du mien de se glisser entre mes cuisses pendant mon sommeil pour un délicieux cuni.  Qui est cet homme?? Mon baiseur inconnu qui avait l’accès à ma chambre.  Il m’a baisée une bonne heure durant toute en douceur. .
C’était parfait après cette journée de baise folle.
Merci à lui il se reconnaîtra sans doute en lisant ça!
Courte nuit pour moi. .je m’éveille. Première pensée pour mon chéri que j’appelle.  Je lui raconte ma visite nocturne.  Je le sens excité.  J’aime le sentir ainsi.  Je déjeune.  Me douche me prépare avec soins. j’ai un chauffeur qui doit passer me prendre d’ici 40 min pour m’emmener à La Factory.  Je suis dans un état d’esprit mitigé.  J’ai hâte d’aller à ce nouveau gang mais j’ai aussi peur de manquer de force pour « encaisser ». Pourtant juste le temps du trajet suffira à m’enlever toute crainte.  J’ai envie de queues,  je ne pense plus qu’à ça!
J’arrive à la Factory.  Je suis en terrain connu ici et je suis à l’aise. D’autant plus que je retrouve quelques hommes « habitués » à mes plans et j’en suis ravie car j’aime baiser avec eux  que ce soit F ou À ou T  je sais déjà que je vais passer un bon moment. Ils savent ce que j’aime et ont toujours à cœur de satisfaire les femmes qu’ils rencontrent ici. Je me change  et me voici en haut des escaliers.
Chaque marche que je descends me rapproche un peu plus de la luxure. J’ai du mal à définir quelle sensation je ressens à ce moment là mais c’est assez magique de passer du statut de maman sage à celui de salope. Quoique depuis 2 jours je suis plutôt sur un mode continu  genre « salope qui aime se faire limer ». J’arrive en bas et ceux qui  me connaissent me prennent en main . Pour être vite rejoints par tous les hommes.  Je suis attachée sur Elektra.
J’adore ce nouveau joujou qui permet de se faire prendre bien profond même par les plus grands ( n’est ce pas T 😜? Il aura même le vice de jouir dans sa capote et de me la vider dans la bouche. Il a tout compris . J’aime cette perversion ). Je suis changée d’endroits de positions les ejacs s’enchaînent dans ma bouche. Je réclame et je remercie.  J’essaie d’être attentive à chacun.  Puis arrive le moment du final.  Un final improvisé mais grandiose: Dans une parfaite synchronisation je reçois 2 ejacs qui viennent m’éclabousser la bouche et le visage et une 3 ème sur le pubis Une jouissive sensation d’être inondée de jute chaude. Et comme l’a si bien dit A un des généreux donateurs : « même dans les films de cul ils sont moins synchros ». Moi je peux aussi rajouter qu’à la différence d’un film de cul je ne joue pas de rôle. J’aime être baisée et c’est top de vivre tout ça.
S’en suit un délicieux déjeuner en très bonne compagnie.  Je dois aussi penser à mon retour. 2h encore devant moi avant de reprendre mon train. Je me dis que j’ai le temps de retourner au Louvre voir l’expo que j’ai survolée hier , attirée vers d’autres activités. C’est en tout cas ma bonne intention de départ et pourtant ce n’est pas ainsi que je vais finir mon séjour parisien. Un jeune homme me propose de me faire découvrir « les chandelles », un lieu à connaitre parait il à Paris. Je me laisse embarquée dans ce bel univers .Son regard et son comportement me donnent envie d’être la « chienne » dont il a envie C’est assez irréel pour moi de me retrouver à nouveau en train de m’envoyer en l’air, pourtant c’est bien ce que je fais dans les sous sols de ce très beau club. Nous allons y passer 1h , avant que je reprenne ma valise, le métro et que je rejoigne mon train. Cette dernière heure était le coup de grâce pour moi.
Je suis montée dans mon train , J’avais hâte de retrouver ma famille, de  partager tout ça avec mon mari, j’avais envie de me blottir dans ses bras bienveillants…je me suis aussi dit qu’il fallait que je me repose car je devais être en forme pour retrouver mon homme .
Merci à  mon mari  sans qui tout ça ne serait pas possible…Je t’aime mon chéri!
Merci à vous tous messieurs pour ces moments de folie. J’adore monter à la capitale.
Merci  à toi Z, pour tout!
A bientôt. »

Laissez un commentaire